Effet d’une mauvaise hydratation

Une mauvaise hydratation sur un corps en plein effort, qui fournit donc beaucoup de chaleur, va faire augmenter la température du corps. Le rendement musculaire est faible, puisqu’il y a 25% d’énergie utilisée pour 75% transformée en chaleur. Le corps, qui doit rester à 37°, dans ce cas précis, peut aller jusqu’à 41 à 42°. Cette surchauffe sera d’autant plus rapide ou plus intense que la température extérieure sera élevée, chargée d’humidité et l’effort important; Le corps ne supportant pas cette hausse de température, c’est le coup de chaleur.

La définition du dictionnaire médical de Garnier et Delamarre est la suivante : coup de chaleur : nom donné à un ensemble de blessures de courses souvent mortels causés tant par l’irradiation solaire tantot par une chaleur excessive. Il se manifeste par une céphalée intense, de la tendance au sommeil, l’arrêt des sécrétions, des vomissements, des hallucinations, du délire et de la perte de connaissance. L’évolution varie de quelques minutes à un ou deux jours. (source)

Trop courir dangereux pour la santé ?

Le coureur doit donc se protéger de ce problème et garder une température interne la plus stable possible s’il est dangereux de trop courir. Notre corps a plusieurs possibilités pour maintenir l’homéostasie ou température interne constante :

  • La convection
  • La conduction
  • L’irradiation
  • La respiration
  • La sueur, la plus efficace
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s